mercredi 6 juin 2012

Penser ne résout rien; agir mène à nos pertes.

Ecouter le silence d'un instant, voilà la solution à un bonheur certain.
Tout ce qui ne nous appartient pas est émerveillement.

jeudi 27 octobre 2011

On respire encore. 


Tout me ramène à toi: le son d'une voix qui ressemble à la tienne, un regard qui me berce comme tu le faisais autrefois, un sourire qui me rappelle combien le tien me faisait vivre, une âme généreuse comme celle qui était tienne avant que tu ne sombres.

Il n'y a pas un jour sans que je ne souffre pas de ta perte. Je me souviens de toi à chaque instant, dans tes plus beaux moments comme dans tes plus tristes. Je me souviens de nos escapades mais aussi de toi dans ce lit d’hôpital. Je me souviens des colères qui m’enivraient et de la force dont je devais faire preuve pour pouvoir montrer aux médecins que j'étais assez grande pour pouvoir venir te voir. Je me souviens comme de mon plus beau moment quand après tant de combat pour pouvoir venir à toi tu t'es réveillée, comme par miracle, devant mes yeux. Je me souviendrais toute ma vie de nos éclats de rire et de toutes nos confidences. Tu es partie, c'est comme si c'était hier, c'est comme si ce soir j'allais encore pousser une nouvelle fois la porte de ta maison et que tu me prendrais dans tes bras. C'est comme si mon existence heureuse venait juste de prendre fin, alors qu'en réalité, cela fait deux ans que je ne vis plus sans toi.
Tout ce qui n'est pas toi me laisse un goût amer. La fatalité de ma solitude l'a emporté sur la nécessité d'être en vie. Respirer dans un monde où tu n'es pas c'est comme devoir vivre sans organe. Rien n'est impossible c'est la base d'une existence sereine seulement depuis que tu n'es plus tout me semble devenu irréalisable. La beauté de ton être manque à la médiocrité de ma vie. Je donnerais tout pour une minute de plus avec toi.
Tu as disparu malgré ton envie de vivre, tu nous as laissé, tu m'as laissé malgré l'espoir d'une guérison dans ton regard.

samedi 16 avril 2011

In the light of our lies


*
La vie est une source de bonheur à chaque instant que l'humanité laisse filer entre ses doigts. Ne commençons pas cette page avec pour pensée ce qui pourrait être meilleur à l'avenir, mais plutôt pour ce qui est aujourd'hui notre source de sourires.
Je suis jeune, bien trop jeune pour dicter mes principes, et bien trop vieille pour penser qu'un blog améliorera mon quotidien. Mais j'ai la soif d'écrire, c'est en moi, et cette soif grandit et prend racine dans mon esprit chaque jour depuis que je suis en âge d'écrire. Je ne me proclame pas reine du français, d'ailleurs mes fautes d'orthographes sont souvent présentes dans mes écrits, mais je pense que la beauté des paroles est plus intense que celle d'une écriture parfaite.
Je suis des études scientifiques, loin de la subjectivité des cours de littérature, mais plus proche de la raison, de l'envie d'un avenir plus savant. L'écriture n'empêche pas l'amour de la science, et vice versa.
Je passe énormément de temps à lire, de tout, tout ce qui m'interpelle et qui rendra ma vie meilleure. Aujourd'hui je commence un blog ici dans le but précis de libérer mes pensées, et de pouvoir les partager. Peut-être que cette page restera anonyme, peut-être pas. Le temps nous le dira.